2016.12.08 - Lettre à M. Jim Watson, maire de la ville d'Ottawa

arf logo droite web.600

Ottawa, le 8 décembre 2016

M. Jim Watson
Maire de la ville d'Ottawa
10, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario) K1P 1J1

Envoi par courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Monsieur le Maire,

Permettez-moi de remonter à une lettre du 17 décembre 2014 que je vous écrivais à la suite d’une lettre de félicitations que vous me faisiez parvenir pour avoir été élu président de l’Association Richelieu Fondateur (ARF).

Dans cette lettre, je vous faisais savoir que l’ARF s’était résolument engagée à ce que la ville d’Ottawa devienne officiellement bilingue lors du 150e anniversaire de la Confédération canadienne et que cette évolution soit enchâssée dans une loi provinciale qui pérennise les droits linguistiques des citoyens de la ville d’Ottawa et de l’ensemble des Canadiens.

Je fais partie de deux organisations qui pilotent activement ce dossier, soit la Table de Concertation et Dialogue Canada. Les deux organisations ont pour finalité qu’Ottawa devienne officiellement bilingue en 2017. Leurs approches sont sensiblement les mêmes, mais laissent tout de même aux conseillers municipaux et à vous, monsieur le Maire, le soin de décider laquelle est la plus opportune pour la ville d’Ottawa. Cela ne saurait donc constituer une excuse pour ne pas faire d’Ottawa la capitale officiellement bilingue d’un pays officiellement bilingue en 2017. Bien au contraire, cela laisse aux législateurs municipaux la discrétion de déterminer quelle est la voie la plus propice à cheminer vers le but, soit Ottawa, la capitale officiellement bilingue d’un pays officiellement bilingue. C’est ce que je viens de répéter le 14 novembre à l’occasion des consultations de la ministre du Patrimoine sur les langues officielles.

Or, monsieur le Maire, je constate que la documentation que vous nous avez fait parvenir sur le budget de la ville ne contient aucune disposition pour rendre la capitale du Canada plus bilingue. Il est malheureux que 46 ans après la Commission Laurendeau-Dunton, nous en soyons toujours à demander que ce statut d’égalité totale du français et de l’anglais soit enchâssé dans une loi provinciale.

Je rappelle ce qu’écrivait la Commission Laurendeau-Dunton dans son rapport :

« La capitale symbolise l'ensemble du pays. Elle devrait exprimer, le plus exactement possible, les valeurs du pays entier, son mode de vie, sa richesse et sa diversité culturelles, ses conceptions sociales et ses aspirations […].

Nous recommandons que, dans la capitale actuelle [...] l'anglais et le français aient un statut d'égalité totale, et que l'ensemble des services dispensés au public soient partout accessibles dans les deux langues. »

Et en anglais:

" A capital is a symbol of the country as a whole. It should express, in the best way possible, the values of the country as a whole, its way of life, its cultural richness and diversity, its social outlook and its aspirations for the future […].

We recommend for the present federal capital […].that the French and English languages have full equality of status, and that the full range of services and facilities provided to the public be available in both languages throughout the area."

Ce serait là la marque d'une capitale « officiellement bilingue ». Force est de constater que la ville d'Ottawa a beaucoup à faire pour atteindre cet objectif. Il est déplorable qu'à l'aube des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne vous n'en fassiez pas une priorité du budget de la ville.

Permettez-moi encore d’insister, monsieur le Maire. Bien des villes du pays peuvent se doter d’un train léger. Seule la ville d’Ottawa peut être la capitale officiellement bilingue d’un pays officiellement bilingue. Encore une fois, je vous exhorte à revoir votre approche. Ne ratez pas votre rendez-vous avec l’Histoire.

Je vous prie d’agréer, monsieur le Maire, l’expression de ma haute considération. J’en profite également pour vous souhaiter un Joyeux Noël et une Bonne année 2017.

Le président,
lessard.gabriel.signatureGabriel-M. Lessard
4120, E Promenade Riverside
Ottawa (Ontario) K1V 1C4
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
T. 613.248.1121
C. 613.858.1602
www.richelieufondateur.org
 

c.c. Mathieu Fleury, Conseiller, Quartier 12 Rideau-Vanier

P.S. Il est possible que cette lettre devienne publique.

Laissez un commentaire